Mémoires d'Ombres

"Je crois que le beau n'est pas une substance en soi, mais rien qu'un dessin d'ombres. Qu’un jeu de clair-obscur"
Junichizo Tanizaki L'éloge de l'ombre

Et si l'ombre était la proie, la seule qu'il importe de saisir? Les propositions photographiques de Nancy Barwell visent à lui donner une consistance et une dignité plastique à part entière. Double de la réalité, figure de substitution de la représentation, l'ombre gît à côté de l'objet, jetée à terre comme un miroir déformant. Sœur obscure et malheureuse de l'image, elle n'est que pensée et souvenir de l'objet. Jamais autonome, elle est la sœur obscure et malheureuse de l'image. Mais le moment de sa démesure lui fait prendre sa revanche. Elle inquiète par son étrangeté. Elle guette, attend, poursuit la silhouette qui ne peut lui échapper. Elle révèle, dévoile, dénonce; et c'est elle qui ne lâche jamais sa proie.

Fluides Structures Pins Plis